Le cimetière français

En novembre 1809, des milliers de soldats de l’armée napoléonienne pénétrèrent dans le Val Passirio en passant le col Jaufen. En fait, ils voulaient rejoindre la ville de Meran. Près de St.Leonhard, il y eut de violents combats avec les rebelles du Val Passeier.
22 d’entre eux furent tués, mais aussi 200 soldats français et 30 officiers de l’armée napoléonienne.

Selon des relations ultérieures, les morts français auraient été enterrés dans un ancien cimetière à la périphérie de St.Leonhard – probablement le cimetière des pestiférés. En 1959, année de commémoration 150 ans après les combats, les « Schützen » du Val Passeier y firent mettre une stèle en marbre. L’Ambassade de France fait parvenir aujourd’hui encore des moyens financiers destinés à l’entretien du cimetière. Au dessus de l’enclos flotte le drapeau français.

Les fouilles archéologiques effectuées en 2009 n’ont livré aucune trace de soldats français, ce qui semblait confirmer les doutes à propos d’une fosse commune où ils se trouveraient enterrés. En 2013, le Ministère de la Défense français fit faire de nouvelles fouilles et on trouva effectivement un couteau ainsi que des débris d’os et de vêtements qui portent à croire à l’existence d’une fosse commune de soldats français.

Accès : depuis le Museum Passeier, 20mn à pied jusqu’à St.Leonhard, par le circuit Andreas Hofer ou bien le long de la Passer. Ou bien depuis le centre du village, traverser  Kohlstatt en direction de la Passer, puis prendre à droite. Le cimetière se trouve près du torrent, au bord du Gandellenweg.  Toujours accessible gratuitement.